Un patrimoine gourmand depuis la Rome antique

Vous (re)prendrez bien un morceau de bonheur ?

Bien vivre est un terme qui prend tout son sens en Luxembourg belge. Et ce grâce à une nature omniprésente, des villes et villages de caractère, un rythme de vie garant de ressourcement... Mais ce "bien vivre" passe aussi par un "bien manger" et donc nos estomacs ! Et ne dit-on pas que bien manger, c'est un morceau de bonheur ?

Partir à la découverte du Luxembourg belge, c'est également déguster ses spécialités locales. Certaines comme le jambon et autres salaisons d'Ardenne ou la trappiste d'Orval sont connues de tous, mais d'autres comme la Chouffe ou la Rulles, le pâté et la safran gaumais, ou encore le Maitrank, connues et dégustées plus localement n'ont rien à envier aux produits-phares.

Nous le savons, une réputation se construit au fil des ans. Les saveurs de Famenne, d'Ardenne et de Gaume, ont construit leur réputation grâce à des centaines d'années de travail, d'expertises et, surtout, d'amour du bon produit. Découvrir ces saveurs sur la terre qui les produit donne une dimension toute particulière à leur dégustation.

Ouvrez votre imagination, mettez en action vos papilles gustatives et partez à la découverte de cette culture gastronomique remplie des bons goûts et saveurs valorisés par des restaurateurs et des producteurs proches de leur terre qu'ils respectent. Au travers du goût, c'est une histoire, une passion et un savoir faire unique qui vous sont transmis.

Le bon jambon d’Ardenne

Fort d'une renommée séculaire, roi des salaisons ardennaises et fleuron gastronomique du Luxembourg belge, le jambon d'Ardenne possède depuis 1996 l'indication géographique protégée (IGP). Avec cette appellation, c'est la tradition, les particularités géographiques et climatologiques de l'Ardenne ainsi qu'un savoir-faire qui sont reconnus (www.jambondardenne.eu).

Le jambon d'Ardenne est issu naturellement de son milieu et marqué de ses spécificités. Il est le résultat d'un terroir au climat humide et frais avec une tradition d'élevage et de salage particulière. Sa maturation lente et son fumage au bois de hêtre ou de chêne lui confère des saveurs uniques. Déguster une tranche de jambon d'Ardenne, c'est découvrir une personnalité unique, un caractère fort et tendre à la fois, un peu comme l'est l'Ardennais.

Le saviez-vous ? Déjà à l'époque romaine, avant la construction des mythiques chaussées, le Jambon d'Ardenne était acheminé jusqu'à Rome car hautement apprécié.

Une quinzaine de brasseries

Dans l'univers brassicole, le Luxembourg belge s'est taillé une réputation enviable. Le porte-drapeau du petit monde des brasseurs fort d'une quinzaine de membres est sans conteste la bière trappiste d’Orval. Connue et reconnue mondialement pour ses saveurs et son amertume caractéristique, elle est brassée dans l'enceinte cistercienne de l’Abbaye du même nom. Elle est l’une des onze trappistes dans le monde comme le sont la Rochefort et la Chimay en Wallonie ou encore les Achel, Westmalle et Westvleteren en Flandre.

undefined

Le Luxembourg belge, c’est à ce jour 17 brasseries, plus ou moins artisanales, disséminées au cœur de l’Ardenne, de la Lorraine et de la Famenne. Des plus reconnues comme Achouffe avec son célèbre nain aux plus locales et originales telles la toute dernière microbrasserie d’Oster, les blondes, brunes, ambrées, rousses et spéciales se dégustent en toutes saisons. Pour se délecter d’une bière rafraîchissante, des tavernes, brasseries et bistrots de terroir jonchent tout le territoire.

Le véritable pâté Gaumais

Si l’Ardenne a son jambon, la Gaume possède quant à elle son pâté (www.pate-gaumais.be) ! Véritable patrimoine gastronomique de Gaume, le pâté Gaumais possède lui-aussi l’indication géographique protégée (IGP) certifiant son origine. Il aurait été conçu au cœur de Virton, à la fin du XIXe siècle grâce à Jean-Baptiste Leroux et à son épouse Octavie Subite, respectivement boucher et tenancière de café. Elle pétrissait la pâte lors de ses temps libres. Lui travaillait la viande. Sans oublier le voisin Julien Clément chargé de passer les divins pâtés au four de sa boulangerie.

Issu de la tradition des tourtes couvertes, le pâté gaumais se garnit de morceaux de viande de porc mariné dans un mélange de vinaigre, de vin blanc sec et d’oignons. Le tout est aromatisé avec des herbes et épices qui poussent dans ce petit coin de Provence belge. Marqué d’une hostie pour en certifier l’authenticité, il est mis à l’honneur chaque 26 décembre depuis 1959, à Virton, lors de l’élection du plus grand mangeur de pâté gaumais…

Le saviez-vous ? Le record du plus gros mangeur de pâté gaumais en 20 minutes dépasse le kilo et demi !

Un plateau de fromages issus des vallées et… plateaux

Le Luxembourg belge n'est qu'une succession de plateaux et de vallées où coulent la Semois, l'Ourthe, la Lesse et autres rivières et ruisseaux. C'est là que plus de 25 fromageries artisanales se sont installées au coeur des fermes. Elles proposent toutes les variétés possibles de produits à partir d’un lait de très haute qualité provenant de leurs troupeaux de bovins, ovins ou caprins.

Qu’ils soient frais, à pâte molle, bleus ou à pâte pressée, cuite ou non, ces fromages artisanaux ont tout pour plaire et rien, ou pas grand-chose, à envier aux productions de France. Il est même un "bleu des scailtons" qui s'affinent dans les galeries d'une ancienne ardoisière entre Bertrix et Herbeumont. Chacun trouvera en Luxembourg belge son fromage coup de cœur, parole d’Ardennais et de Gaumais !

Tradition et réputation du chocolat belge

La réputation du chocolat belge de tradition n’est plus à faire. Dans cet univers gourmand, le Luxembourg belge rayonne grâce au savoir-faire et à l’originalité de ses maîtres-chocolatiers.


undefined

Aujourd’hui, ils sont une dizaine d’artisans à "rivaliser" d’innovation et d’ingéniosité. Bien souvent, leurs ateliers se visitent et la démonstration de leur maîtrise du chocolat précède une savoureuse dégustation.

Ces magiciens du chocolat créent avec passion de véritables chocolats artisanaux hauts de gamme, aux goûts uniques et pleins de créativité.

Des exemples ? Des pralines à la bière d’Orval chez Deremiens à Prouvy et chez Edouard à Florenville, des pralines au safran gaumais signées Jean à Habay ou encore l’association du chocolat et du thé à la pause Chocolat-thé de Libramont. D’autres idées originales comme des tablettes de chocolats aux emballages personnalisables sont proposées chez Cyril à Samrée. Chez Defroidmont à Erezée, c’est carrément un atelier-musée du chocolat qui s’ouvre à tous.