Du 30 mars au 31 août

La rencontre entre deux peintres à l’univers décalé, entre affinités et contrastes… Nombreux sont les parallèles entres les œuvres de Van den Abeele et Delcol: technique hyperréaliste, goût pour les nus féminins, références et emprunts à d’autres œuvres d’art, amitié pour le poète Louis Scutenaire, reconnaissance de l’héritage surréaliste, éléments de biographie… Au fil de l’exposition, apparaissent également leurs particularités, de par leurs parcours différents et leurs personnalités distinctes.
Contrairement à ce que laisse présager l’affiche de l’exposition, Remy Van den Abeele (1918-2006) et Roland Delcol (1942), n’ont pas seulement en commun le goût de représenter des femmes nues!
La nouvelle exposition temporaire que le FAM (Famenne & Art Museum) consacre aux deux peintres met en avant les similitudes entre leurs productions tout en permettant au spectateur de mesurer la distance qui sépare leurs deux univers décalés.

Une quarantaine d’huiles sur toile, montages, faïences et même une pochette de disque, issues principalement de collections privées ou provenant directement des ateliers, ont été rassemblés en vue de faire connaître au grand public affinités et contrastes entre Delcol et Van den Abeele. Certaines de ces pièces sont, par ailleurs, exposées pour la première fois.

Si les routes des deux artistes se sont croisées, les deux hommes n’ont pour autant jamais entretenu la moindre relation personnelle. Malgré la mise en avant de leur travail respectif au sein de la célèbre Galerie Brachot de 1969 à 1977, c’est en toute autonomie qu’ils ont créé des peintures qui se rejoignent. Il est même fascinant d’observer à plusieurs années d’intervalle des œuvres de l’un et l’autre présentant un même motif, une même démarche, un même point de vue.

Informations pratiques

Entrée Adulte: 5 € - Enfant/sénior: 3 €.