Première conférence d'un cycle de cinq consacré aux "Théories du complot : symptômes d'une société en crise ?"
Sur fond de décrédibilisation des grands médias, des partis politiques et des intellectuels, et alors que le monde semble plus obscur que jamais, les tentatives de rationaliser la réalité prennent souvent les traits des théories du complot. La difficulté grandissante de trouver une vérité commune, la métamorphose des médias et de leur sociologie, ont permis par ailleurs l’émergence d’une galaxie de sources d’information parfois moins à cheval sur les faits, et vivant des dons d’un lectorat en quête d’explications fortes. Cependant, de plus en plus de voix s’élèvent pour dénoncer l’utilisation abusive de l’accusation de complotisme, perçue comme un moyen de faire taire la critique sociale ainsi que l’investigation journalistique. La conférence tentera de jeter un regard sur cette histoire complexe du rapport entre médias et théories du complot, à partir notamment d’exemples récents, tout en défendant un modèle exigeant de la presse : un journalisme qui refuse la neutralité du fact-checking, conscient de ses failles, mais intransigeant sur ses principes et son éthique de travail.

Informations pratiques

Conférence de Galaad Wilgos, journaliste indépendant (Ballast, Slate.fr, Marianne ou Socialter) Entrée conférence : 12 € Art. 27 : 1,25 € HERS : 6 €

Restrictions

Age minimum : 14
Animaux non-admis