Du 14 au 28 avr.

Celui qui entend ces mots, « noble bête », pense de suite au cheval. Lui vient alors à l’esprit la tirade de Buffon : « la plus noble conquête que l'homme ait jamais faite est celle de ce fier et fougueux animal, qui partage avec lui les fatigues de la guerre et la gloire des combats. » Le cheval de Buffon ne tient donc sa noblesse que de la destinée de chair à canon à laquelle son maître le condamne. Triste vision de la nature que ne partage certainement pas notre artiste. Le cheval que dépeint Adeline Sanrey n’est pas le cheval de bataille mais l’antique compagnon de l’Homme, celui qui, depuis la fin des temps néolithiques, a largement contribué au développement des civilisations. L’Homme civilisé reconnaît-il sa dette envers ce noble animal et tous les autres, envers la nature en général ? A en juger par l’état de l’environnement global, une réponse plutôt négative semble s’imposer. Dans ce contexte, les images d’Adeline Sanrey invitent le spectateur à une salutaire gratitude envers les autres êtres vivants.

Informations pratiques

Vernissage de l'exposition le 13 avril dès 18h en présence de l'artiste.