Ambassadeur Orval

C'est dans les murs vénérables de l'ancienne quincaillerie Richard, en bordure du Carré florenvillois qu'a été installé le restaurant du Relais. Aménagements réalisés alors par Robert Gilson avec une ouverture mémorable en 1957. Le restaurateur en titre du Relais avait une fille, Pascale, qui adorait accompagner sa mère en cuisine, histoire d'apprendre le métier sur le tas. Puéricultrice de formation, chef du groupe des majorettes de Florenville pendant une dizaine d'années, elle ne se destinait pas à devenir restauratrice. Mariée à Marc Munaut, diplômé en éducation physique et en biologie à Nivelles, elle a trois enfants, Arnaud, Maxime et Estelle.
Il y a deux ans, après de solides travaux de rénovation, notamment du côté des sanitaires et des aménagements intérieurs, le Relais classique est devenu celui des oliviers. Tout simplement parce que le couple Munaut-Gilson adore tout ce qui touche aux pays méditerranéens. La cuisine a des accents qui ne trompent pas.
La clientèle est variée, les convives néerlandophones abondant durant la bonne saison. Le Relais des oliviers bénéficie aujourd'hui des travaux de rénovation du centre de Florenville. Les affaires vont bien, menées sérieusement. Une demi-douzaine de personnes sont occupées en permanence par cet établissement aux attaches familiales fortement ancrées. Belle offre de pizzas, le patron s'étant fait une spécialité dans le show de la fabrication maison, toujours plaisante. On aime s'attarder. L'endroit est sympa.

(source texte: Jean-Pierre Monhonval)

Services

Menu enfants, Plats à emporter

Cuisine

Cuisine française, Pizzeria, Cuisine méditerranéenne