Les oeuvres de l'Art nouveau, style architectural et décoratif de la fin du XIXe siècle, ne sont pas uniquement visible à Bruxelles! On en retrouve quelques traces à Arlon. Suivez le guide!


L'Art nouveau est un style architectural, décoratif et ornemental qui apparait en Belgique à la fin du XIXe siècle suite à l'industrialisation massive du pays. Le fer, l'acier et le verre, massivement produits, représentent les matériaux de base de ce nouveau style qui souhaite rompre avec cette habitude de copier le passé. Victor Horta et Paul Hankar en sont les plus illustres représentants avec chacun leur originalité (floral pour le premier et géographique pour le second). En 1893, Horta inaugure l'hôtel Tassel et Hankar termine sa maison personnelle rue Defacqz à Bruxelles, un renouveau artistique est lancé. Ce dernier se popularise principalement à Bruxelles et dans les autres grandes villes belges et s'exporte en France, aux Pays-Bas et en Allemagne.

Quelques grands noms:
Paul Hankar, Victor Horta, Victor Rousseau, Gustave Serrurier-Bovy, Henry Van de Velde, Gabriel Van Dievoet, etc.

MAZARAKY Sylvie, L'Art Nouveau. Passerelle entre les siècles et les arts, Bruxelles, Editions Racine, 2006, p.

L' Art nouveau à Arlon- Rue Francq, 22 : façade très classique de trois travées (ouverture délimitée par deux supports verticaux) sur deux niveaux d'inspiration italienne.- Avenue de la Gare, 29 : immeuble commercial de trois travées qui détonne par le luxe des matériaux et leur mise en oeuvre précise.- Avenue de la Gare, 31 : habitation fondamentalement éclectique de l'Anversois Jos Léonard (1892-1957), un des premiers artistes abstraits de Belgique. Le bâtiment se réfère au "Modern Style".- Rue Albert Goffaux : tunnel sous les voies.- Avenue J.B Nothomb, 2 : vaste immeuble d'angle très conventionnel mais se teintant de quelques détails Art nouveau.- Avenue J.B Nothomb, 30 : imposant hôtel de maître de goût classique essentiellement Renaissance.- Avenue J.B Nothomb, 52-54 : élégante maison double de 1910 associant le "Modern Style" et le néo-gothique.- Grand-Rue, 52-54 : Longue façade de six travées de trois niveaux avec bow-window (fenêtre en saillie sur une façade) en maçonnerie et soutenue par une chouette en petit granit, symbole de la connaissance.- Grand-Rue, 60 : demeure néo-classique avec un étonnant balcon en fer forgé, seul vestige des aménagements effectués par Paul Hankar (1859-1901) en 1899. Architecte et designer belge, ce dernier est considéré comme un des illustres représentants de l'Art nouveau avec son ami puis concurrent Victor Horta. - Marché aux Légumes, 1 : important immeuble d'angle de forme trapézoïdale, à pan coupé, témoignant d'une recherche éclectique émaillée d'accents Art nouveau.- Rue du Marché au Beurre, 11 : façade en pierre blanche strictement ordonnée par des pilastres et des corniches à denticules.- Rue Joseph Netzer, 11 : travée latérale mise en valeur par l'oriel (fenêtre en baie ou avancée en encorbellement) surmonté d'un balcon à tendance géométrique.- Rue de Diekirch, 76 : solide habitation de trois travées sur trois niveaux bâtie selon les habitudes régionales.- Rue de la Porte Neuve, 40 : Modeste maison de commerce et d'habitation mais bel exemple d'adaptation de l'esthétique Art nouveau au budget limité d'un petit commerçant.- Rue Godefroid Kurth, 53 : construit par l'architecte Rodesch, la façade de cet immeuble, dont la travée gauche est en léger retrait, est revêtue de briques émaillées blanches et de bandeaux de pierre bleue. Elle présente différentes caractéristiques Art nouveau.- Rue Godefroid Kurth, 55, 57, 69, 71, 85 : différents immeubles également emprunts d'influence "Modern Style".Sources : LEMONNIER Arlette (coord.), Itinéraires Art nouveau en Wallonie, Bruxelles, Editions Présence et action culturelle (PAC) ASBL, 1996. MATTHYS André, SARLET Danielle, Le Patrimoine monumental de Belgique, Luxembourg Arrondissement Arlon, Liège, Pierre Mardaga éditeur, 1994, p. 40-47.

Lire plus...