Classement

Une montée royale et religieuse!
Cette rampe est construite au 17ème siècle, par un ingénieur espagnol. A l'origine, la montée royale se compose de sept plates-formes séparées par trois marches. Chacune d'entre elles comporte un arbre et une station du chemin de croix. Au fils des siècles, la montée doit être reconstruite plusieurs fois: en 1735, suite à l'occupation des troupes de Louis XIV, en 1830 et en 1851, suite à des effondrements. A chaque fois, la montée est réaménagée avec de nouvelles stations ou de nouvelles arcades et terrasses.
Depuis 1846, elle comporte 64 marches et 14 stations comprenant 14 croix de pierre, sorte de symbolique des souffrances vécues par le Christ. Elle est classée depuis 1992 et vient tout juste d'être restaurée en 2012-2013. Cet accès permet d'atteindre le sommet arlonais de l'église Saint Donat, haute en symbole.