À la confluence du ruisseau des Aleines et de la Semois (abri pique-nique), en face du camping du "Maka", découvrez les ruines des forges servant à construire des pelles à charbon jusqu'en 1926.
Qu'est-ce que le Maka? Il s'agit d'un marteau-pilon, une machine-outil de forge mise au point en 1841. Il a permis de développer l'industrie métallurgique alors en plein essor. Il est utilisé pour compresser les métaux grâce à la force de la vapeur, nécessaire pour soulever un cylindre de plus grande taille.

Initialement vers 1500 se trouvaient à cet endroit la fonderie et la forge. Puis en 1786 l'activité s'est étendue avec une platinerie (forge spécialisée dans le traitement des tôles et fers plats pour l'armurerie, les ustensiles, etc.) puis une scierie. La prospérité des forges de Les Hayons est liée au fait que le charbon de bois et le minerai se trouvaient et se travaillaient sur place. On fabrique dans la platinerie des outils, des poêles, louches et divers ustensiles de fer.
En 1902, le four est éteint et l'usine est désaffectée en 1926. Tous les bâtiments ont aujourd'hui disparu. Le Maka, ainsi qu'un Christ qui ornait un mur extérieur de la halle au charbon sont maintenant visibles au Musée Ducal de Bouillon. La masse hydraulique est exposée au Musée du Fer à Liège.

Source: http://p3460.phpnet.org/leshayons/