Classement

Située sur un piton rocheux au cœur d'un vieux village ardennais et dans vieux cimetière, la chapelle Sainte Marguerite d'Ollomont est le vestige énigmatique d'une église romane bâtie au XIIème siècle : trois absides semi-circulaires précédées de courtes travées et dominées par une tour coifée en bâtière. La technique est rude et les tracés sont plein d'irrégularités ; mais les systèmes de couverture combinent le cul-de-four, le berceau et la voûte d'arêtes. Fait remarquable, la portion médiane était surmontée par une "tour d'avant-choeur" autrefois ajourée à son sommet et maintenant rabaissée sous une bâtière. Le 11 novembre 1948, la chapelle, dans l'abside de l'ancienne église, est classée par la Commission des Monuments et des Sites. En 1961, la chapelle est restaurée telle qu'elle apparaît actuellement.

Le cimetière : ceinturé d'un vieux mur de schiste, le cimetière abrite plusieurs croix de facture remarquable, la perle en étant une petite croix de calcaire du XVIIème siècle.