Du chaume à la tuile!
Aujourd'hui, les toits du typique village de Torgny n'ont plus rien à voir avec ceux du siècle précédent. En effet, les toits de chaume ont laissé place à la tuile et à l'ardoise!

Si le chaume a définitivement disparu de notre horizon, il ne faut pas oublier qu'il constituait un matériau bon marché et que la plupart des habitations de manouvriers ou d'artisans en étaient recouvertes. S'il a été remplacé, c'est parce qu'il représentait un danger permanent en cas d'incendie.
C'est au milieu du XIXe siècle que les tuiles sur les maisons modestes et les ardoises sur les maisons aisées se sont généralisées sous la pression des compagnies d'assurances.
Un avantage très important de ces matériaux est qu'ils ne brûlent pas et qu'ils nécessitent moins d'entretien.
La faible pente de ces toits (- de 24%) s'explique par le fait que les tuiles ne sont pas accrochées sur la charpente mais simplement posées.
Certaines maisons au XVIIIe siècle sont couvertes d'ardoises. Un toit de ce type coûte beaucoup très cher et représentait donc un signe d'aisance du propriétaire.

Source : Joannes Bernard, Découvrons Torgny.