Chapelle classée patrimoine de Wallonie en 2017
L'une des 4 chapelles construites pendant la guerre pour remercier la Vierge de la préservation de la ville des bombardements. Ces chapelles témoignent de l'architecture moderniste wallonne. Architectes: Roger Bastin et Jacques Dupuis
Elles sont situées aux quatre points cardinaux de Bertrix.

Au SUD : « Notre-Dame de la Charité » (Culot), 1954

Architectes : R. Bastin et J. Dupuis (collaboration ponctuelle).
La seule chapelle à être largement ouverte (ampleur de l’ouverture et du mur du fond), au bas de la rue du Culot, début de la rue de la Virée et de la route des Munos.
Murs de forme sinusoïdale, composés de moellons sciés de petit granit. Courbe légère de la toiture (voile de béton armé tendu dans l’espace).
Baie latérale (donnant sur le Sud), structurée par des meneaux en béton armé.
Sur l’autel, le Crucifix et les six chandeliers dus à A. Houart, ont disparu.
Mosaïque de Maurice Rocher, exécutée par Barillet : Thème de la Pieta.
Le symbole dominant est celui de l’Amour brûlant (sur le toit, un cœur a remplacé le crucifix).
Bénédiction : le 12 septembre 1954.


Source: Jean Renson /S.I. de Bertrix

Conseils pour une visite enrichissanteLa promenade peut se faire dans un sens logique (N.E.S.O) ou chronologique (Foi, Grâce, Charité et Espérance)Le visiteur aura intérêt à comparer une à une les chapelles dans leurs différentes composantes : toit, autel, inscription, ouverture, murs, angles, grille, décoration, le rapport avec l’environnement, sans hésiter à en faire le tour pour en apprécier toutes les perspectives et toutes les subtilités. Il en découvrira ainsi l’unité dans la diversité.Jean RENSON

Lire plus...