Cette pietà est dédiée aux habitants de Rossignol fusillés à Arlon et aux soldats français déportés en Allemagne, en 1914.

Les soldats français sont capturés par les Allemands suite à leur défaite au combat de Rossignol, le 22 août 1914. Environ 2 600 soldats et 3 généraux sont enfermés dans une prairie. Ils sont rejoints par des habitants qui ont été pris par les Allemands. Le 25 août, les prisonniers français et 4 Rossignolais sont déportés en Allemagne. Le 26 août, les 122 civils (108 de Rossignol dont 1 femme, 7 de Breuvanne, 5 de Saint-Vincent et 2 de Tellancourt) sont fusillés à proximité du pont de Schoppach, à Arlon, sur ordre allemand, sans aucune forme de procès.
La prairie dans laquelle ils ont été parqués, prend le nom de camp de la misère en référence à une presqu'île utilisée pour parquer des prisonniers français durant la guerre de 1870 à Sedan. La pietà, offerte par le curé de Rossignol Joseph Hubert, est située devant le camp de la misère.

Accessibilité

Accessible aux personnes à mobilité réduite