ClassementEglises ouvertesWallonie Insolite

Comptant parmi les plus anciennes églises romanes de Belgique, l'église Saint-Etienne est la seule à avoir conservé sa pierre dédicatoire. Orné de vitraux réalisés par Jean-Michel Folon, dernière œuvre de l'artiste, ce remarquable édifice roman (1050), classé Patrimoine Majeur de Wallonie, recèle bien d'autres trésors (œuvres du Maître de Waha ...).
Ce remarquable édifice roman (1050), classé Patrimoine Majeur de Wallonie, est entouré de son ancien cimetière et précédé d'un tilleul multicentenaire sous lequel se recueille un moine Blanc Curé.

Comptant parmi les plus anciennes églises romanes de Belgique, elle est la seule à avoir conservé sa pierre dédicatoire qui commémore la consécration de l'église le 20 juin 1050 par Théoduin, Evêque de Liège de 1048 à 1075. Cette pièce unique et rare est autant un document historique qu'une œuvre d'art.

L'église abrite également la pierre ornementale qui porte les armoiries de Philippe II, ainsi que les blasons du Luxembourg et de la ville de Marche, des fonts baptismaux du 16e s., une théothèque gothique du 16e s., des dalles funéraires du 15e au 18e s., un reliquaire du 13e s., un fragment de fresque murale du 13e s., un fragment de Christ en croix du 16e s., ainsi que plusieurs œuvres du mystérieux "Maître de Waha", sculpteur du 16e s., dont l'une des plus remarquables est le calvaire.

Ce riche patrimoine est sublimé par le fabuleux jeu de couleurs qui se dégage des vitraux réalisés par Jean-Michel Folon et qui rappellent le martyre de saint Etienne, patron de la paroisse. Dans le fond de l'église, un montage audiovisuel présente le témoignage de l'artiste, ainsi que quelques commentaires sur les pièces majeures du patrimoine de l'église. A l'avant, un autre montage est dédié aux œuvres du Maître de Waha, dont plusieurs sculptures sont également visibles au Musée de la Famenne.

Les alentours de l'église Saint-Étienne et l'ancien cimetière (classés en 1941) ont été classés en 1972. Les maisons datent du 19e s. L'ancien presbytère, en face de la tour de l'église, abrite aujourd'hui l'UFH (Union Francophone des Handicapés). Au n° 3-4, l'ancienne maison communale. Le n° 6 est une habitation de la seconde moitié du 19e s. et le n° 7 est l'actuel presbytère.

Brochure 'Waha 1050 - L'église Saint-Etienne, bijou de l'art roman mosan' (FR/NL - 1,00€) disponible à l'église ou à la Maison du Tourisme.

Lire plus...

Equipements

Parking à proximité

Accessibilité

Accessible aux personnes à mobilité réduite

Activité individuelle

Découverte de l'église Saint-Etienne et des vitraux de Folon

Services

Visite libre

Horaires

L'église n'est pas visitable pendant les offices.

Agenda

Concert (musique orientale): Gurdjieff Oriental Quartet

Georges Ivanovitch Gurdjieff, philosophe et compositeur d’origine arménienne né en 1866, a collecté dans de nombreux monastères de différentes religions d’Asie (Inde, Tibet, Turquie…) des morceaux sacrés, qu’il jouera ensuite lui-même à l’harmonium indien.
Bien des années plus tard, à titre d’exercice actif de méditation, il les a joué à un de ses disciples, Nicolas de Hartmann (musicien russe renommé, élève de Nicolaï Rimsky Korsakov et dont le travail a été acclamé par le tsar Nicolas II), chargé de les retranscrire en dictée suite à une écoute unique, et en inventer ensuite directement une main gauche sur base de la rythmique traditionnelle que lui tapait Gurdjieff sur les bords de son harmonium. Il en a résulté un répertoire classique grandiose pour piano solo.

Gurdjieff Oriental Quartet souhaite à la fois interpréter ce répertoire tel que Gurdjieff aurait pu l’entendre dans les monastères (thèmes joués avec tablas, bansuri et harmonium – entrecoupés de solos et de préludes dans les ragas correspondants) tout en exploitant l’harmonisation écrite par de Hartmann (grâce au jeu du violon et de la guitare baryton fretless).
Dans le cadre du Printemps musical de Waha.

A 20:30. PAF: 13 € ou 10 chèques-culture - Abonnés, étudiants, demandeurs d'emploi: 8 € - Art.27: 1,25 €.

Horaires

Le 07 mai