A l'issue de la première guerre mondiale et afin de conserver la mémoire des 71 habitants du village fusillés à Ethe le 24 août 1914, Auguste Groslambert, instituteur communal et ancien combattant, va tout mettre en œuvre pour ériger, dans le village de Latour, un monument aux morts. Une messe est célébrée chaque année pour le repos de l'âme des fusillés du 24 août.
Source texte : www.villagedelatour.be