Ce caveau accueille, à partir de 1920, les dépouilles des 122 habitants de Rossignol fusillés à Arlon, le 26 août 1914, par l'armée allemande.
Ce caveau accueille, à partir de 1920, les dépouilles des 122 habitants de Rossignol, Breuvanne, Saint-Vincent et Tellancourt fusillés à Arlon, le 26 août 1914, par l'armée allemande.
Lors de l'invasion allemande, un combat important a lieu entre les troupes françaises et allemandes à Rossignol. Malgré qu'ils soient victorieux, les Allemands sont excédés : ils ont perdu du temps et des hommes dans leur avancée vers Paris. Ils s'en prennent à la population de Rossignol. La plupart des hommes du village sont capturés puis fusillés à Arlon.
Après leur exécution, les fusillés reposent dans une fosse commune au cimetière d'Arlon. Les familles des victimes, qui demandent le rapatriement des corps à Rossignol depuis 1914, obtiennent gain de cause en 1920. Les 18 et 19 juillet 1920, les corps de 122 victimes sont exhumés et transférés à Rossignol dans ce caveau. Le Roi Albert Ier, de nombreuses personnalités et une foule estimée à 25 000 personnes assistent à cette cérémonie. Le mausolée du caveau, œuvre de l'artiste Frans Huygelen, est inauguré le 1er juin 1925, en présence de la Reine Elisabeth.