En août 1914, la région de Virton fut le théâtre de sanglants combats entre les armées française et allemande. Des milliers de morts furent inhumés provisoirement dans des fosses communes.


L'identification des corps se fit tant bien que mal et des listes manuscrites furent réalisées par des fossoyeurs civils. Dès 1915, l’autorité allemande d'occupation sollicite la ville pour désigner et créer un cimetière en vue de recevoir les corps des soldats tombés le 22 août 1914. En février 1916, l’administration allemande demande à la ville la création de plusieurs cimetières militaires. La ville de VIRTON emprunte une somme de DIX MILLE FB pour la construction de 4 nécropoles à savoir BELLEVUE, CIMETIERE du 154e ALLEMAND, LA CHAMBERLAINE et LA HOUBLONNIERE. Le lieu-dit LA HOUBLONNIERE se situe à droite de la route menant de I' Arboretum à Croix-Rouge, à proximité de I' ancienne voie dite route des Mallepierres. Nous n'avons jamais trouvé de traces de cimetière militaire à cet endroit ! Par contre, les cimetières de Bellevue, du 154e allemand et de la Chamberlaine ont existé.

Que reste-t-il aujourd'hui de ces cimetières ? Il faut savoir qu’après 1920, de nombreuses familles françaises ont repris les corps de leurs fils pour les ramener dans leurs villages natals. Les cimetières de la Chamberlaine et du 154e allemand ont été désaffectés. Les corps des soldats ont été ramenés à Bellevue. Cette nécropole compte encore 300 tombes françaises individuelles et 330 tombes allemandes (chaque tombe allemande contient 4 corps). L'ossuaire français garde 2139 SOLDATS FRANÇAIS INCONNUS, I' ossuaire allemand en renferme 306.