Ce monument représente une femme meurtrie, égrenant son chapelet (sobrement drapée du caban et coiffée du bonnet traditionnel) à la recherche de la paix éternelle via la prière. Il a été sculpté en 1951 par Victor Demanet (1895-1964). On a dû procéder à son transfert en 1975 pour cause d'aménagement de la Place Saint-Pierre. A l'arrière, se trouve le monument aux morts sur lequel sont gravés tous les noms des combattants, fusillés, résistants et prisonniers politiques.
(Source texte : Maison du Tourisme du Pays de Bastogne).