Implanté sur un éperon schisteux qui surplombe le Bonnier, petit affluent de la Wamme, ce village ardennais d'une superficie totale de 1.921 ha compte plus de 1.000 ha de forêts. Bande compte quelques fermes en long de grès et calcaire du 19e s. et de petites fermes en colombages.

La Wamme a permis au village de se développer en fournissant l'énergie nécessaire au bon fonctionnement des fourneaux, scieries, moulins et carrières qui se sont implantés le long de ses rives dès le 16e s.

A découvrir:

- Eglise Saint-Jacques ;
- Chapelle Notre-Dame de la Salette ;
- Mémorial ;
- Lieu-dit 'Au zéro' et la stèle Chateaubriand.

La 1ère mention du village remonte à 1189 dans une bulle du pape, Lucius III, où il confirme que la villa de Bandres dépend de l'abbaye de Saint-Hubert. Au 17e s., la forêt fut partagée entre l'Abbaye de Saint-Hubert et le Comté de la Roche. En 1741, l'Abbaye céda une partie de sa part de la forêt aux habitants de Bande. La population en utilisa les nombreuses ressources et connut ainsi davantage de prospérité. On peut dire que durant les 19e et 20e s. la commune de Bande était riche car le taux d'imposition y était très faible, l'eau et le ramassage des déchets gratuits. Ces avantages furent supprimés en 1977...

Lire plus...