Blottie dans l⤙étroite vallée de l⤙Ourthe, Houffalize représente un passage stratégique sur l⤙important axe routier Bastogne-Liège. En mai 40, devant l⤙avance des troupes allemandes et avant de se replier, les Chasseurs Ardennais avaient fait sauter le pont de la ville.
Dans la nuit du 19 décembre, le pont, entre-temps reconstruit, permet aux paras américains de la 82nd Airborne venant de Reims, de rejoindre leur zone de rassemblement à Werbomont, suivis, quelques heures plus tard, par l⤙avant-garde de la 116.Panzer en route vers les ponts de la Meuse. Croyant le secteur fermement défendu, le commandant allemand décide de modifier son itinéraire et de poursuivre vers La Roche. Quelques jours plus tard, afin d⤙anéantir le carrefour stratégique que représente Houffalize, le commandement américain fait bombarder la ville à plusieurs reprises. La ville était pratiquement rayée de la carte. Ce sont pas moins de 189 victimes civiles qui seront dénombrées dans Houffalize en ruine.
Cependant, la reconstruction fut entreprise immédiatement après la guerre.
(Source texte : Guy Blockmans / OPT).