Dès le 21 décembre, partie des environs de Aix-la-Chapelle, la 84th Infantry, dont faisait partie Henry Kissinger futur Secrétaire d'Etat, prend position entre Marche et Hotton pour empêcher la 116. Panzer de franchir la crête de collines boisées dominant la plaine de la Famenne donnant accès à la Meuse. En vue de la contre-offensive alliée décidée pour le 3 janvier 1945 et ayant reçu l'ordre de relever les unités américaines de la 84th Infantry, la 53rd Welsh Division occupe les anciennes positions américaines et le 4 janvier, dans le froid et la tempête de neige, les Gallois lancent leurs premières attaques sur un axe Marche-Hotton. Toutefois, les routes verglacées empêchent les véhicules blindés de les ravitailler et de les soutenir de manière efficace. Fortement ralentis dans leur progression par le terrain vallonné et boisé ainsi que par le froid et la neige, et malgré l'artillerie allemande, les champs de mines et les barrages routiers d'arbres abattus, les Gallois libèreront les villages de Menil, Waharday, Rendeux et Grimbiemont. Après trois jours et trois nuits de rudes combats dans les bois par un temps glacial, la 53rd Welsh déplore 105 morts et est relevée par les Ecossais de la 51st Highland Division.

La crête de collines boisées s'étirant le long de la route Marche - Hotton et située entre le massif ardennais et la plaine de la Famenne représente un promontoire qui, une fois franchi, ouvre l'accès à la Meuse. Conscient du danger que représente la progression des blindés allemands vers la plaine de la Famenne, le commandement allié donne l'ordre à la 84th Infantry, basée dans les environs de Aix-la-Chapelle, de faire mouvement vers Marche-en-Famenne. Dans la soirée du 20 décembre, les premières unités américaines prennent position le long de la crête Hollogne - Verdenne - Marenne - Menil avec pour mission d'empêcher, à tout prix, la progression des blindés allemands. Dans le même temps, un barrage routier est installé à hauteur de Hollogne, sur la route Bastogne - Namur, obligeant la 2.Panzer à modifier son itinéraire.

Entre-temps, n'ayant pas réussi à traverser l'Ourthe à Hotton, la 116.Panzer fait demi-tour, repasse par La Roche et progresse vers Marche en passant par le village de Verdenne. Dans l'après-midi du 24 décembre, les allemands occupent le village. La nuit de Noël, les américains contre-attaquent et après des combats acharnés, occupent à leur tour le village qui va être ensuite pris et repris par chacun des belligérants. Le soir du 26 décembre, après des combats extrêmement violents de maison à maison et parfois au corps à corps, Verdenne est définitivement libéré. Seuls, quelques 600 rescapés de la 116.Panzer réussissent à s'échapper de la « Poche de Verdenne ».

Dès le 3 janvier 45, les unités de la 84th Infantry relevées par les gallois de 53rdWelsh Division, font mouvement, occupent de nouvelles positions entre Hotton et Manhay et participent à la contre-offensive conformément aux plans établis par les alliés.

(Source texte : Guy Blockmans / OPT).
Photo : Marche : "Universal carrier" britanniques en route vers la zone des combats (Us Army).

Equipements

Parking autocar , Parking

Restrictions

Animaux admis