La Vallée du Lac entièrement rénovée est le principal pôle touristique de Neufchâteau. Elle accueille les amoureux de nature, de calme, de détente mais aussi de sports et de loisirs. Les terrains de tennis, beach-volley, la plaine de jeux, le minigolf offrent un large panel d'activités familiales. Au Centre du Lac, la Fédération Wallonie-Bruxelles a construit l'un de ses plus grands centres d'hébergement de l'ADEPS.
Les nombreuses promenades vous feront découvrir la richesse du patrimoine architectural de la ville et des villages environnants.
A Neufchâteau, on vous propose aussi d'admirer les étoiles !

Soyez les bienvenus à Neufchâteau en Ardenne, au pays de la Forêt d'Anlier.



La commune de Neufchâteau comptait 7.448 habitants au 1er juin 2015, appelés les « Chestrolais ».

Situé au carrefour des autoroutes E411 et E25, au cœur de la nature, Neufchâteau est un important centre du sud de l'Ardenne (avec ses deux zonings économiques "Ardenne Logistics" et "Semel") et un véritable espace de détente, d'aventure, de loisirs, de sport et de randonnée.

Parfaitement intégré au pays touristique de la Forêt d'Anlier, Neufchâteau et sa région regorgent d'idées de séjours et d'escapades : la nature, la forêt, les rivières, le lac, les villages paisibles, le patrimoine architectural, la qualité et la variété de l'hébergement, les bonnes tables, les succulents produits du terroir, les promenades à pied, à cheval, à vélo. En toute saison, les festivités touristiques, culturelles, sportives.

Un riche patrimoine architectural illustre à merveille l'histoire de cette charmante cité (Tour Griffon, Maison Bourgeois, Moulin Klepper, etc.). Les nombreux villages (Grandvoir, Hamipré, Longlier, Le Sart, Warmifontaine) et hameaux dispersés en avant-garde des grands massifs boisés animent la campagne. A Neufchâteau, la nature recèle encore de nombreuses richesses. Régulièrement, des bénévoles passionnés partagent au travers de diverses activités, leurs connaissances et leurs plaisirs de découvrir la nature ardennaise durant toute l'année.

Profitez donc de la convivialité des habitants et de la chaleur de leur accueil.

L'histoire de NeufchâteauLe lointain passé de Neufchâteau ne manque pas de prestige. Si Victor Hugo y passa une nuit en 1862, deux visiteurs plus surprenants séjournèrent à Longlier, domaine royal, onze siècles plus tôt : Pépin le Bref et Charlemagne ! Au 11e siècle, fut érigé un castel entre Neufchâteau et Longlier. La localité porte son nom en référence à un «château neuf» - le «Novum Castellum» construit par Thierry de Mellier mentionné dans un texte de 1199. Il fut agrandi par les seigneurs La Marck-d'Arenberg et rasé par l'artillerie de Louis XIV en 1657. La «Tour Griffon» fut longtemps l'ultime vestige de la forteresse. Depuis 1999, un passionné s'emploie à relever les vestiges du « nouveau » château qui retrouve une sorte de nouvelle jeunesse. Un parcours, illustré par 12 panneaux didactiques, présente la découverte du château retrouvé.La région de Neufchâteau est habitée depuis bien plus longtemps, comme en témoigne le polissoir du Sart, à 3 kilomètres au sud de la ville : un imposant bloc de quartzite de trois tonnes. Le Sart est aussi réputé pour ses tombelles celtiques du 5e et du 3e siècle av. J.-C.La carte dite d'Arenberg est un document iconographique d'une valeur inestimable. Elle représente en perspective l'intégralité de la Terre de Neufchâteau, du ban de Mellier et de la seigneurie de Bertrix de 1609. Commandée par Charles d'Arenberg, la carte était vraisemblablement une publicité pour vendre l'une de ses nombreuses terres. Le peintre a ainsi mis en avant le château surdimensionné et 48 villages avec les marchés, champs, forêts, cours d'eau, moulins. Hamipré occupe une place de choix avec ses foires aux bestiaux, un hôpital pour les pèlerins de la Vierge miraculeuse, l'importante nécropole des La Marck-d'Arenberg. La carte est conservée aux Archives de l'Etat à Arlon. Vous pouvez en voir une reproduction au 1er étage de l'hôtel de ville, et également sur le pignon de la maison Bourgeois.Quelques autres traces du passé de NeufchâteauLes fortins… Dans la région de Neufchâteau et de Libramont, ils sont nombreux. Important carrefour routier, Neufchâteau est, à la veille de la Deuxième Guerre mondiale, ceinturé par 27 fortins construits pour l'armée belge.La route des Hauts Chemins : en y arrivant, le promeneur saisira vite le pourquoi de cette dénomination ! La vue porte jusqu'au nouveau LEC – Libramont Exhibition Congress, à 12 kilomètres à vol d'oiseau. Le long de cette route, subsiste un mausolée allemand datant de 1917, en schiste, entouré de douze tilleuls.Sur le chemin des Lilas, entre Neufchâteau et Tournay, les randonneurs croisent le « chemin des morts ». Cette inquiétante appellation rappelle que les habitants de Tournay, Grandvoir et Fineuse devaient emprunter ce chemin pour enterrer leurs défunts à l'église de Longlier dont ils dépendaient. Cette situation a duré jusqu'en 1860, date à laquelle ils disposèrent de leur propre église.Le sentier des artisans de l'Ardenne est un circuit pédestre de 7,5 kilomètres qui permet au randonneur de traverser des paysages typiques de l'Ardenne centrale, autour des villages de Grandvoir et Tournay. Sept haltes sont réparties sur le circuit et présentent le travail du charbonnier, du travailleur de l'ardoise, du vannier, du sabotier, du meunier, du forgeron et du bourrelier.© Office de Tourisme de Neufchâteau

Lire plus...