Plus Beaux Villages de Wallonie

Bienvenue en Provence… belge !
Torgny, le village le plus méridional de Belgique figure en bonne place sur la liste des « Plus Beaux Villages de Wallonie ». Torgny doit surtout son intérêt à son microclimat lié à sa situation géographique particulière et à la protection de la crête boisée de la "Montagne". Cela permet même d'y cultiver la vigne grâce à un ensoleillement exceptionnel.
Le climat agréable de Torgny a attiré des habitants depuis bien longtemps. Une importante villa romaine et un cimetière franc des 6ème et 7ème siècles ont fait l'objet de nombreuses fouilles. Les très beaux bijoux de ces tombes mérovingiennes sont exposés dans le Musée Gaumais à Virton. Les deux sites ont été recouverts de terres pour les protéger.

Torgny se trouve sur le versant sud de la troisième cuesta dite "bajocienne". Il en résulte également une faune et une flore exceptionnelles à découvrir dans la réserve naturelle qui surplombe le village. Une de ses entrées se situe en face de l'Ermitage et l'autre à deux pas du Poirier du Loup.

Chose rare, ses toits de tuiles creuses offrent un remarquable jeu de couleurs qui se marient avec les tons tout aussi chaleureux des murs en pierre jaune du pays. On dénombre à Torgny plus de 50 maisons millésimées datant des 18ème et 19ème siècles.

Le sol est constitué d'une part de roche dure calcaire et d'autre part d'une roche plus fragile, la marne. Ajoutez à cette composition un ensoleillement supérieur à la moyenne et vous ne serez pas étonner d'apprendre que Torgny compte à ce jour trois vignerons.

Torgny se situe aussi à un jet de pierre… jaune de la France, et en particulier du village de Velosnes et la ville fortifiée de Montmédy.

En savoir plus :Les trois vignerons de Torgny :1. Michel Crucifix (+32 (0)472/62.85.39) du vignoble "Le Poirrier du Loup" produit un Pinot noir, un Pinot blanc, un Auxerrois, un vendange tardive et le Pétillant de Torgny. Il a une cave à proximité du Syndicat d'Initiative et de la jolie place de Torgny où il accueille des groupes sur rendez-vous.2. Francis De Laet du vignoble de l'Epinette (+32(0)63/58.21.58) a une cave à proximité du restaurant étoilé au Michelin "La Grappe d'or" Des visites sur rdv sont également possibles.3. Monsieur Burnotte qui cultive un Fouchère Rivaner.Les vins produits par ces trois vignerons sont en vente au Syndicat d'initiative de Torgny.En savoir plus :De Velosnes à MontmédySitué à 7 km à l'est de Montmédy dans la vallée de la Chiers, le village de Velosnes n'est distant que d'un demi-kilomètre de Torgny. La côte dominant le village, la "Ramonette", est actuellement une réserve naturelle. Lors de la construction de la ligne Maginot, on y a retrouvé des vestiges d'un camp antique, d'un puits et d'un temple romain. Velosnes est le village natal de Djean d'Mady, le héros légendaire qui anima de son violon les fêtes de la région de Virton au début du 17ème siècle.De 941 à 1364, Montmédy était une bourgade importante du comté de Chiny dont elle fut la capitale à partir de 1235. Par la suite, ce dernier passa sous les dominations bourguignonne, autrichienne, espagnole et ensuite française. A partir de 1659, grâce au traité des Pyrénées, Montmédy sera définitivement rattaché à la France. Naguère, Montmédy a toujours eu une importance stratégique très forte de par sa position frontalière. Celle-ci se traduit par ses caractéristiques défensives : la citadelle sur la ville haute et les fortifications et remparts autour de la ville basse. Dès 1545, Charles Quint commença la construction de la citadelle sur un éperon rocheux dominant la vallée de 104m et entouré d'un fossé de 2km de long. Après le traité des Pyrénées, c'est Vauban qui compléta les fortifications, telles que nous les voyons actuellement. On y accède par deux ponts-levis dont le second, de style Renaissance, est classé. Un circuit fléché et sonorisé conduit le visiteur à travers les bastions, souterrains, remparts et fossés. Il aura également la possibilité de découvrir à la torche-cire, les anciennes poudrières à 20m sous terre ainsi que le puits, profond de 85m. Le musée de la fortification. Situé dans la citadelle, les visiteurs y découvriront les multiples évolutions de l'architecture militaire grâce à de nombreuses pièces originales: iconographies, maquettes, documents historiques. Il présente également toutes les solutions défensives imaginées en Occident depuis 3000 ans. Le musée Jules-Bastien Lepage. Situé sur le site de Montmédy haut, il conduit le visiteur à travers la vie et l'oeuvre de Jules-Bastien Lepage, paysagiste et portraitiste régional renommé, décédé en 1884 à l'âge de 36 ans.A l'intérieur de l'enceinte de Montmédy haut se trouve l'église Saint-Martin. Elle est de style néo-classique typique du 18ème siècle et est classée depuis 1929. Sa sobriété s'accorde bien avec l'environnement militaire des lieux. Sur la façade, nous découvrons à l'état de vestige le blason d'Albert de Meuldre, l'un des derniers abbés de l'ancien monastère d'Orval car du point de vue religieux, Montmédy dépendait de l'abbaye d'Orval. Le site de Montmédy haut, comprenant le circuit des remparts et les musées, peut se visiter toute l'année, sauf en décembre et en janvier. Pour tous renseignements : Office du tourisme du Pays de Montmédy, Citadelle B.P. 28 F - 55600 Montmédy - 00 33 (0)3 29.80.15.90

Lire plus...