La Deuxième Guerre mondiale (40-45)

Le Luxembourg belge, par deux fois champ de bataille en 5 ans

Dans presque chaque village du Luxembourg belge, près de l'église, au croisement du carrefour, aux abords de la route ou sur un chemin de terre, vous découvrez des croix, des plaques et des monuments commémoratifs en souvenir de résistants ou de troupes qui ont protégé notre territoire pendant les cinq années de conflit.

Par deux fois, le Luxembourg belge s'est transformé en champ de bataille.

Le 10 mai 1940, les troupes allemandes franchissent la frontière belge par surprise et bafouent le principe fondateur du pays, à savoir sa neutralité. La Belgique se doit de prendre les armes pour défendre son indépendance.

En décembre 1944, le Luxembourg belge est de nouveau la cible des Panzers allemands. La surprise est, encore une fois, totale aussi bien pour les troupes en repos que pour les civils. Cette attaque est la dernière carte du Führer!

Au grand dam de ses généraux, ce dernier estime faussement disposer de moyens matériels et humains suffisants pour lancer une nouvelle offensive dans l'urgence. Son objectif est de percer le secteur des Ardennes, faiblement défendu par les Américains, pour atteindre plusieurs points stratégiques, dont le port d'Anvers. Il entend diviser les Alliés américains et britanniques.

Trois armées (la 5ème, la 6ème et la 7ème) sont lancées ce 16 décembre sur un front de plus de 100 km, allant de la ville de Monschau (Montjoie) en Allemagne à Echternach au Grand-Duché de Luxembourg. La stupeur alliée fait rapidement place à une résistance farouche, empêchant les Allemands d'atteindre leur but. La Meuse ne sera jamais franchie.

Pour y parvenir, les Américains et les Britanniques se lancent dans des combats sanguinaires aggravés par la présence du froid hivernal, de la neige et de la boue. Pendant ce temps, les civils se terrent dans leur cave ou des abris, tandis que d'autres subissent la férocité des représailles allemandes. 

Bastogne, Saint-Vith, Bande, Manhay, Diekirch, Stavelot, Hotton, Malmédy, Verdenne ne sont que quelques-unes des localités lourdement touchées par les batailles et les bombardements.

Le souvenir de ce terrible hiver 44-45 est transmis aujourd'hui par les derniers témoins, les passionnés et leurs musées et le grand nombre de traces matérielles qui font désormais partie de notre paysage.

Tourisme de mémoire

... résultats

101eme Airborne Museum

Bastogne

A partir de 9.00€

Voir détail

Ardenne 1944-1945

Samrée

le 22 janvier 2020

Voir détail

Bastogne War Museum

Label officiel de qualité Bastogne

A partir de 10.00€

Voir détail

Bulge Relics Museum

Vielsalm

A partir de 3.00€

Voir détail

Colonne de la Libération Sud

Houffalize

du 17 janvier 2020 au 21 janvier 2020

Voir détail

Conférence "l'Ardenne sinistrée"

Trois-Ponts

le 16 février 2020

Voir détail

Expo: Autour de l’Offensive en pays de Trois-Ponts

Trois-Ponts

du 26 janvier 2020 au 29 février 2020

Voir détail

Exposition : "75 Ans de paix après l'enfer"

Houffalize

du 06 décembre 2019 au 29 février 2020

Voir détail

La Colonne de la Libération Sud - Départ à Sainte-Ode

Amberloup

du 17 janvier 2020 au 21 janvier 2020

Voir détail

Memorial Day

Bastogne

le 29 mai 2020

Voir détail