Une terre féconde en fêtes et festivals

Pour le plaisir des pieds et des yeux

Les habitants de la province à « l'ardeur d'avance » ont la chance de vivre dans une « merveilleuse terre de vacances ». Au fil des ans, l'appellation « Terre de Festivals » est venue compléter cette dernière. Des festivals, pour la plupart estivaux, mais aussi des fêtes et foires synonymes de moments enchanteurs qu'ils aiment partager.

Il est indéniable que le Luxembourg belge est fécond en festivals. Ceux-ci, aussi variés que de qualité, sont les reflets d'une certaine audace et d'une créativité culturelle indéniable.

Du festival d'envergure locale au festival de renommée internationale, ils sont aujourd'hui plus d'une trentaine, dont une bonne moitié âgés de quelques années seulement, à faire vivre,  rire et vibrer.

Les grands festivals ont de quoi ravir bien des yeux et des oreilles. L'incontournable Festival international des Arts de la rue de Chassepierre (plus de 40 éditions) constitue un moment fort de l'été en Belgique. Programmé le week-end qui suit le 15 août, ce festival bon enfant est un rendez-vous culturel immanquable avec son florilège d'artistes de cirque et de rue rassemblés de part et d'autre de la Semois. Avec ses 30.000 visiteurs, ce petit village de quelques dizaines d’habitants devient le temps d’un weekend métropole européenne des Arts de la rue.

En Luxembourg belge, ça jazze au Gouvy Jazz & Blues Festival et au Gaume Jazz Festival de Rossignol. Au mois d’août, ces deux festivals de renommée internationale prennent place en presque pleine nature depuis plus de 30 ans. Le jazz fait alors battre les pieds et le cœur d’auditeurs venus de tous horizons, offrant une atmosphère composée de mélodies et de rythmes très variés sur les traces de Jacques Pelzer, Toots Thielemans, Philip Catherine, Steve Houben, Steve Grosman, Wooddy Shaw, Bob Mover, Ron Wilson, Sal Nistico, Mal Waldron, Art Farmer, Archie Shepp, Horace Parlan, Nathalie Lorriers, Wayne Dockery, Tete Montoliu, Nat Adderley, Charlie Mariano, Tom Harrell, Red Holloway et Johnny Griffin qui lança le slogan du festival, "Gouvy is Groovy".

Mais aussi Mercer Ellington pour The Duke Ellington Orchestra, Pharoa Sanders, Dizzy Gillespie, Bill Evans, Dexter Gordon, Art Blakey, Von & Chico Freeman, Manu Di Bango, Memphis Slim, Mac Coy Tyner, Joe La Barbera, Charlie Haden,… Ou pour le blues, Ana Popovic, Nine Below Zero, Canned Heat, Ten Years After, Bernard et Lucky Peterson, Magic Slim ou Doctor Feelgood.

Dans un genre différent et avec de multiples déclinaisons, le conte est à l'honneur lors du festival interculturel du Conte de Chiny en juillet (plus de 25 éditions). C'est le moment de se laisser surprendre par des récits en tous genres. Une foule de rêves originaux y sont chuchotés avec authenticité et en toute convivialité.

Le Royal Juillet Musical de Saint-Hubert et ses concerts de musique classique (plus de 50 éditions) ont pour cadre des sites choisis, dont la Basilique et autres églises ou chapelles, au cœur du massif de la Grande Forêt de Saint-Hubert.

A côté du Wardin'Rock en septembre, bien d’autres festivals montent en puissance et font le bonheur de leurs inconditionnels comme de ceux qui les découvrent.

Il est bien d'autres rendez-vous, immanquables comme les carnavals qui marquent la fin de l'hiver, les fêtes de la chasse à Saint-Hubert, la Foire de Libramont "entre les foins et la moisson", là où l'Ardenne se montre si joyeuse.

La Foire agricole de Libramont est la plus grande foire agricole européenne à ciel ouvert. En chiffres, cela donne :

    • Quatre jours fin juillet dédiés à la ruralité, aux machines, à l'élevage, à la forêt, à l'agroalimentaire, à l'horticulture ou encore l'éducation, la culture et la recherche ;
    • Plus de 200.000 visiteurs ;
    • Environ 30 hectares de foire et plus de 80 000 m2 dédiés aux expositions ;
    • 1800 exposants et marques ;
    • 3500 animaux d'élite présentés en concours et en exposition ;
    • Plus de 4000 délégations internationales ;
    • Une création en 1926 pour promouvoir le cheval ardennais ;
    • Une gestion durable qui fait de « Libramont » une foire "verte" ou recyclage, végétalisation des lieux et énergies renouvelables sont au centre des préoccupations ;
    • Un centre névralgique, centre de congrès futuriste, le LEC, de 25 000 m2 répartis sur trois étages avec une toiture végétale rappelant les allures d'un bateau ;
    • Un ring et une Guest House pour les concours de jumping
  • Une école de maréchalerie construite en 2007 et occupée par l’École de maréchalerie d'Anderlecht ;
  • Un espace réservé aux matériels de génie civil présentés dans des conditions réelles de travail ;
  • Un concours de traction chevaline avec les meilleurs débardeurs et des épreuves de maniabilité, de force et de conduite à la parole puisque l'homme est en mesure de guider uniquement son cheval à la parole ;
  • Un espace « Ardenne Joyeuse » sur 2000 m² réservée aux producteurs de spécialités régionales ;
  • Une démonstration forestière, la « Démo Forest », une année sur deux ;
  • Une Journée de l'Herbe tous les quatre ans.

Quelques boissons locales sont fêtées comme il se doit. Le Maitrank en… mai à Arlon et les bières lors de Brassigaume à Marbehan, à Achouffe à la mi-août, à Sohier… Des producteurs de vins sont régulièrement invités aux quatre coins de la province. Là où se déroulent aussi des marchés locaux et des marchés de terroir où il fait bon se rencontrer, déguster et (se) faire plaisir.

De nos jours, les séjours et vacances se veulent pour beaucoup toujours plus actifs et festifs. Avec autant de festivals, de fêtes et foires, chacun vivra de délicieux moments de délassement, de ceux que les Luxembourgeois(ses) aiment tant partager avec leurs hôtes.